Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:14

Première proposition : Agir davantage au sein des associations

Les jeunes s’engagent avant tout à une échelle locale et dans des actions de proximité. Ils expriment fortement leur envie de s’engager davantage au sein des associations (plus de 8 jeunes sur 10).

Par ailleurs, dans les faits, 7 jeunes sur 10 s’engagent par les modes de consommation responsables et pour 6 jeunes sur 10 en apportant une aide concrète ou un don à une personne ou une association.

Selon Florent, 24 ans : « un acte politique peut être un acte du quotidien : consommer local, éthique, s'investir dans l'associatif, aller chercher de l'information. »

Deuxième proposition : Participer plus directement à la démocratie

1 jeune sur 3 (et près de 40 % des 25-30 ans) ne se retrouve dans aucune offre politique. Pour autant, 6 jeunes sur 10 considèrent que les partis politiques et les syndicats sont des leviers importants pour le renouveau de la démocratie, à partir du moment où plus d’informations sur la manière de les rejoindre sont accessibles.

Plus de 8 jeunes sur 10 aspirent à la création de lieux de participation et de dialogue dans leur ville sous la forme de conseils d’enfants et de jeunes.

Par ailleurs, la très grande majorité des jeunes souhaite qu’il y ait plus d'espaces d'explication sur la vie politique à l’école (78 %).

Comme le précise Lisa, 20 ans, « nous n'avons jamais vraiment eu le temps à l'école de faire de l'éducation civique, la priorité était donnée à l'histoire géo. »

Selon Céline Braconnier, politologue, qui a participé à la conception de l’enquête : « Cet appel à une forme de socialisation politique par l’école républicaine doit être entendu. »

Troisième proposition : Que leur voix soit prise en compte

Plus de 7 jeunes sur 10 demandent une simplification des démarches administratives pour voter, une reconnaissance du vote blanc, une limitation dans le temps du nombre de mandats ou la réservation de sièges d’élus aux catégories les moins représentées (femmes, jeunes, minorités visibles).

Sophia, 21 ans, ajoute qu’ « il y a une crise de la démocratie représentative. Les intérêts des jeunes ne sont pas du tout défendus. Il n’y a pas de lieux d’expression et de débat pour les jeunes ».

Cécile Van de Velde, sociologue et marraine de l’Observatoire, conclut : « C'est l'avènement d'une génération presque plus critique, plus "démocratique" que la précédente, vis-à-vis de la participation politique et du contrôle des informations. » Pour l'Afev, cette enquête souligne avant tout l'envie d'engagement dans la vie associative et la vie locale.

Il y a de réelles raisons de croire en un renouveau de l’action collective, pour autant que les organisations associatives, politiques, syndicales, s’appuient sur la demande d’action concrète et de reconnaissance qui s’exprime.

Faisons confiance à la jeunesse !

Osons le printemps démocratique pour ne pas risquer l’avènement d’une démocratie de l’abstention !

les-propositions-des-jeunes.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by PONT DU CASSE POUR TOUS - dans Démocratie participative
commenter cet article

commentaires

  • : PONT DU CASSE POUR TOUS
  • PONT DU CASSE POUR TOUS
  • : UN NOUVEL ÉLAN POUR PONT DU CASSE
  • Contact

PONT DU CASSE POUR TOUS

LOGO.gif

Recherche